AccueilÉconomieLes dossiers de surendettement bondissent de 14% au premier semestre 2024, selon...

Les dossiers de surendettement bondissent de 14% au premier semestre 2024, selon la Banque de France

En juin 2024, le nombre de dossiers de surendettement déposés s’est stabilisé à 10.944 en données brutes, contre 10.876 dépôts en juin 2023.

Le nombre de dépôts de dossiers de surendettement a bondi de 14% au premier semestre 2024, par rapport à la même période de 2023, a indiqué jeudi la Banque de France. Avec 69.336 dossiers de surendettement déposés, le premier semestre 2024 demeure cependant inférieur de 10% aux six premiers mois de 2019, qui reste l’année de référence avant les perturbations dues au Covid-19. En juin 2024, le nombre de dossiers de surendettement déposés s’est stabilisé à 10.944 en données brutes (contre 10.876 dépôts en juin 2023).

Les femmes représentent la majorité des personnes en situation de surendettement et près de la moitié sont des personnes de 35 à 54 ans. Dans les dossiers traités, ce sont les dettes concernant les charges courantes qui grèvent majoritairement les budgets des ménages, avant les crédits à la consommation. Les personnes surendettées sont aux trois quarts locataires, et à 15% hébergées par un tiers. Le nombre de désignations de droit au compte est en baisse de 4% en juin 2024 par rapport à juin 2023. Sur le premier semestre 2024, le repli est de 9% par rapport à 2023, à 14.422.

Des demandes d’accompagnement en hausse

La Banque de France a en effet pour rôle de faire appliquer le droit au compte: en cas de refus d’un établissement bancaire ou d’absence de réponse sous 15 jours après une demande d’ouverture de compte, un particulier peut la saisir et se voir ouvrir gratuitement un compte de dépôt assorti de services bancaires de base dans un autre établissement. Le nombre des nouvelles inscriptions au FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) progresse de 6%, avec 455.506 inscriptions, et les nouvelles déclarations au fichier central des chèques (FCC) diminuent de 8% à 357.043, sur les six premiers mois de l’année 2024 par rapport à la même période de 2023.

Le nombre de demandes d’informations ou d’accompagnement des particuliers adressées à la Banque de France sur des thématiques d’inclusion financière via son accueil multicanal progresse, lui, de 9% de janvier à juin par rapport au premier semestre 2023, dépassant le million de demandes. Quant à la fréquentation des pages correspondant aux services d’inclusion financière sur le site internet de la Banque de France, elle a progressé de 13% sur la même période par rapport à l’année précédente.

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici