AccueilInternationalLes Philippines et le Japon signent un pacte de défense

Les Philippines et le Japon signent un pacte de défense

Un nouvel accord dans un contexte tendu. Les Philippines et le Japon ont signé, lundi 8 juillet, un pacte de défense crucial qui permettra le déploiement de troupes dans ces deux pays, notamment à des fins de formation et d’exercices militaires, afin de renforcer leurs relations pour contrer l’influence croissante de la Chine.

L’accord d’accès réciproque a été signé par le secrétaire à la défense philippin, Gilberto Teodoro, et la ministre des affaires étrangères japonaise, Yoko Kamikawa, lors d’une cérémonie au palais présidentiel de Manille, a précisé la secrétaire à la communication de la présidence, Cheloy Garafil. Le Japon négociait depuis novembre ce pacte bilatéral de défense.

Les deux pays sont des alliés de longue date des Etats-Unis qui ont renforcé leurs alliances avec l’Australie. Manille a déjà signé des accords équivalents avec Canberra et Washington, et envisage d’en conclure un nouveau avec la France. Le mois dernier, les autorités chinoises ont accusé Washington de chercher à construire « une version Asie-Pacifique de l’OTAN [Organisation du traité de l’Atlantique Nord] » pour maintenir leur hégémonie dans la région.

La signature de cet accord intervient dans un contexte de fortes tensions autour de Taïwan et en mer de Chine méridionale qui font craindre un conflit plus large pouvant impliquer les Etats-Unis, alliés des Philippines. Les incidents se sont multipliés ces derniers mois entre bateaux chinois et philippins en mer de Chine méridionale, des eaux disputées par les deux pays.

Affrontements en mer de Chine

Le plus grave s’est produit le 17 juin, quand des gardes-côtes chinois armés de couteaux, de bâtons et d’une hache ont encerclé et abordé trois bateaux de la marine philippine qui effectuaient une mission de ravitaillement pour des soldats philippins stationnés sur un navire militaire échoué sur l’atoll Second Thomas. Un marin philippin a perdu son pouce. Les tensions sont également vives entre Tokyo et Pékin au sujet des îles contestées contrôlées par le Japon en mer de Chine orientale.

Le Japon a occupé les Philippines pendant la seconde guerre mondiale, mais les deux pays se sont depuis rapprochés sur le plan économique et, plus récemment, pour contrer la puissance de la Chine. Tokyo est l’un des principaux fournisseurs de matériel de sécurité des Philippines, livrant notamment des navires de patrouille pour les garde-côtes et des systèmes de surveillance radar pour ses côtes. Le Japon a signé des accords d’accès réciproque semblables avec le Royaume-Uni et l’Australie au cours des dernières années.

Les Philippines ont été au cœur des efforts déployés par les Etats-Unis pour construire des alliances, en raison de leur position en mer de Chine méridionale et de leur proximité avec Taïwan, que la Chine revendique comme faisant partie de son territoire. Pékin a renforcé sa pression diplomatique et militaire autour de l’île autonome en envoyant fréquemment des avions et des navires dans ses alentours.

En cas de conflit, le soutien de Manille serait crucial pour les Etats-Unis. Les dirigeants japonais, philippins et américains ont tenu leur premier sommet trilatéral en avril afin de renforcer les liens en matière de défense à Washington.

Le Monde Application

La Matinale du Monde

Chaque matin, retrouvez notre sélection de 20 articles à ne pas manquer

Télécharger l’application

Ce sommet s’est tenu après des manœuvres militaires conjointes organisées par Manille en mer de Chine méridionale et auxquelles avaient pris part les Etats-Unis, le Japon et l’Australie.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Aux Philippines, le grand retour des Etats-Unis pour contrer la Chine

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici