AccueilMode de vieFrédéric Arnault : « L'horlogerie est un métier stratégique pour LVMH »

Frédéric Arnault : « L’horlogerie est un métier stratégique pour LVMH »

Synergie entre les marques horlogères du groupe, innovation, garantie… Entretien avec le fraîchement nommé PDG de la division Montres du groupe.

Pourquoi organiser la LVMH Watch Week 2024 à Miami ?

FRÉDÉRIC ARNAULT. – Après Dubaï en 2020, le Covid, et Singapour en 2023, nous voulions aller sur le continent américain, et Miami est un marché clé. Historiquement, TAG Heuer a toujours eu une forte présence aux États-Unis. Jack Heuer en a d’abord été le patron avant de diriger la marque au niveau mondial. Son approche marketing en a été fortement inspirée. Encore aujourd’hui, c’est son premier marché et celui où elle connaît la croissance la plus importante. Hublot y est également très fort. Zenith, arrivé il y a seulement vingt ans, y a des ambitions et doit continuer de se renforcer.

Que représente la division horlogerie que vous dirigez désormais ?

Elle regroupe les marques horlogères, à savoir, TAG Heuer, Hublot et Zenith. Et non pas, par exemple, Bulgari dont le cœur de métier demeure joaillier. Cependant, toute règle a ses exceptions et c’est aussi ce qui fait la beauté du groupe. Ainsi, deux horlogers, Gérald Genta et Daniel…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Vente Flash

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici