AccueilMode de vieLe temps en substances

Le temps en substances

Pour proposer des montres toujours plus performantes, les grandes manufactures ne cessent d’innover en développant leurs propres alliages high-tech.

Sous ses allures bien souvent traditionnelles, l’horlogerie innove sans cesse non seulement en termes de recherche de précision, mais aussi sur le terrain des matériaux dans lesquels ses garde-temps sont forgés. Si certains progrès techniques bénéficient à une grande partie de l’industrie, tel l’échappement en silicium, le secret de certains matériaux composites demeure, en revanche, jalousement gardé. Il faut dire que cette quête de substances high-tech est hautement stratégique, puisqu’elle permet aux marques de proposer sans cesse des créations plus légères, plus solides, plus transparentes, plus surprenantes, plus résistantes aux rayures ou à la casse. Bref, toujours plus de substances pour encore plus de rêve.

Les connaisseurs penseront immédiatement au Carbone TPT ou au TitaCarb, association inédite de titane et de carbone, imaginés par l’horloger de l’extrême, Richard Mille.

Chez IWC, les montres d’aviateur sont, quant à elles, taillées dans du Ceratanium. Capable de résister à un…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 62% à découvrir.

Vente Flash

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici