AccueilSportsParis 2024 : à Saint-Quentin-en-Yvelines, les Jeux sont déjà comme chez eux

Paris 2024 : à Saint-Quentin-en-Yvelines, les Jeux sont déjà comme chez eux

Malgré le ciel bas et gris, les ouvriers tondent, arrangent les centaines d’hectares verdoyants du Golf national dans la perspective des Jeux olympiques (JO). Çà et là, des hérons se prélassent à proximité des étangs qui jouxtent le chantier sur lequel se finalise la préparation des épreuves de golf. Celui-ci est relié par des centaines de kilomètres de pistes cyclables aux trois autres sites olympiques de Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines). Avec quatre lieux – le Golf national, le Vélodrome national, le stade de BMX et la colline d’Elancourt (pour le VTT) –, dont deux utilisables quasi tels quels pour douze jours d’épreuves, la ville nouvelle des Yvelines a été un choix évident pour Paris 2024.

Dans ce coin de région parisienne, « il y a un pôle sportif d’excellence », loue Jean-Michel Fourgous, président de l’agglomération de près de 230 000 habitants (Les Républicains, LR), rencontré mardi 2 juillet. L’élu est fier d’évoquer « les normes internationales déjà acquises » grâce aux nombreuses compétitions mondiales qui se sont tenues sur le territoire.

Le Vélodrome national héberge la Fédération française de cyclisme et a accueilli les Mondiaux de cyclisme sur piste, en 2015 et en 2022, et une manche de la Ligue des champions de cyclisme sur piste. Jusqu’à 5 000 spectateurs pourront assister aux épreuves olympiques, le long de ses 250 mètres de piste et de ses virages dont la pente est inclinée à 43 degrés.

Juste à côté se trouve le stade BMX, théâtre des championnats de France en 2023 et des deux premières manches de la Coupe du monde de BMX en 2018. La colline d’Elancourt accueillera, elle, les épreuves de VTT : l’Etat, la région, le département et l’agglomération ont financé la fabrication d’une piste olympique de 4,3 kilomètres sur un terrain qui était jusqu’alors peu praticable. Les travaux d’aménagement, commencés en septembre 2022, ont coûté 10 millions d’euros.

Voiturettes et engins de chantier

Quant au Golf national, il est l’hôte de l’Open de France sans discontinuer depuis 2002 et a aussi accueilli la Ryder Cup – la plus prestigieuse compétition internationale de golf – en 2018. Malgré sa superficie, le terrain permet d’avoir une visibilité sur l’ensemble des pelouses, mais surtout une proximité avec les joueurs. La séparation du public avec ces derniers n’est matérialisée « qu’avec des piquets verts reliés par de simples cordes », précise le directeur du site, Philippe Pilato.

Rodé aux grandes manifestations sportives, il estime que la singularité des JO réside dans le fait de parvenir à « comprendre et entendre les attentes, mais aussi les intérêts des uns et des autres ; arriver à faire des concessions, quelles que soient les parties, de façon qu’on arrive tous ensemble à construire un bel événement ». En ce début de mois de juillet, les voiturettes de golf croisent les engins de chantier devant les tribunes en cours d’installation.

Il vous reste 48.14% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici