AccueilSportsParis 2024 : « le rêve olympique » de Kevin Mayer en suspens

Paris 2024 : « le rêve olympique » de Kevin Mayer en suspens

Les Jeux de Paris 2024 sont-ils maudits pour Kevin Mayer ? Double vice-champion olympique, le décathlonien français s’est blessé, dimanche 7 juillet, lors du meeting de Paris. Le Dromois a passé, lundi matin, une IRM qui a révélé « une importante lésion au niveau de l’ischio-jambier gauche », annonce la responsable de sa communication dans un communiqué publié dans la soirée.

A moins d’un mois du premier jour du décathlon olympique, ce coup dur remet bien évidemment sa participation en question, même si son entourage explique que Kevin et son équipe mettent déjà « tout en œuvre pour organiser les soins le plus rapidement et le plus efficacement possible. »

Avant cette blessure de dernière minute, Mayer avait couru après sa qualification olympique pendant un an, s’y reprenant à trois fois pour réaliser les minima (8 476 points contre 8 460 exigés) lors des derniers championnats d’Europe, à Rome, en juin. Trois semaines avant la date limite, il avait ainsi achevé son premier décathlon en deux ans, depuis août 2022 et les Mondiaux de Eugene.

« Tout sera tenté »

Pendant longtemps, Mayer, aux prises avec de nombreux soucis physiques, n’a disputé qu’un seul décathlon par an. Il avait abandonné lors des Mondiaux 2019, à Doha, et ceux de 2023, à Budapest. Il avait lutté contre la douleur pour décrocher une médaille d’argent lors des JO 2021 de Tokyo.

Ce week-end, alors qu’il ne devait réaliser que le concours du lancer du poids du triathlon organisé pour lui au stade Charléty, il a finalement décidé de s’aligner aussi sur le 110 m haies. Après un bon départ, il avait stoppé net sa course au-dessus d’un obstacle, s’écroulant face contre le sol et hurlant de désespoir à la perspective de manquer le rendez-vous d’une vie de champion. Kevin Mayer avait tout de même quitté la piste debout, en s’appuyant sur des membres du personnel médical.

Le communiqué précise que « tout sera tenté pour être au départ le 2 août » de la première épreuve, le 100 mètres : « Des mesures régulières seront effectuées pour décider s’il est réaliste ou non de poursuivre le rêve olympique. » Même si Mayer décidait de s’aligner aux Jeux de Paris, cette blessure fait naître de gros doutes sur sa capacité à être performant voire à terminer la première journée du décathlon.

Dimanche, dans la soirée, son frère Thomas Mayer, qui travaille à ses côtés, déclarait que « les haies ont été problématiques cette année ». Il faisait référence à des douleurs déjà ressenties, en décembre 2023, lors d’une tentative de décathlon à Brisbane, à l’ischio-jambier gauche, qui l’empêchaient notamment de s’aligner sur cette épreuve exigeante.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Le voyage intérieur de Kevin Mayer vers Paris 2024

A 32 ans, Kévin Mayer, qui possède l’un des palmarès les plus riches de l’athlétisme tricolore, n’a jamais remporté la médaille d’or aux JO. Douze ans après ses débuts olympiques, à Londres en 2012, le recordman du monde misait sur sa quatrième participation pour concrétiser cette quête. Un 110 m haies de début juillet au stade Charléty pourrait bien la rendre à tout jamais inachevée.

Réutiliser ce contenu

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici