AccueilSportsRugby : Barry John, demi d’ouverture légendaire du Pays de Galles, est mort

Rugby : Barry John, demi d’ouverture légendaire du Pays de Galles, est mort

Il était considéré comme une légende du rugby, connu pour constituer avec le demi de mêlée Gareth Edwards l’une des plus grandes charnières du Pays de Galles, voire de l’histoire du rugby. Barry John, l’ancien demi d’ouverture du XV du Poireau est mort à l’âge de 79 ans, a annoncé sa famille dimanche 4 février. « Barry John est mort paisiblement aujourd’hui au University Hospital de Galles, entouré par son aimante épouse et ses quatre enfants », a annoncé la famille de l’ancien international.

Après des débuts internationaux en 1967, à l’âge de 22 ans, contre l’Australie, Barry John avait remporté deux Tournois des cinq nations en 1969 et 1970. Mais celui qui totalisait 25 capes sous le maillot rouge gallois était définitivement entré dans la légende en 1971.

Cette année-là, Barry John avait contribué, avec Gareth Edwards, l’arrière JPR Williams et Mervyn Davies, quelques-uns des membres d’une génération dorée, à la victoire finale des Gallois dans le Tournoi des cinq nations assortie du Grand Chelem, le premier alors du XV du Poireau depuis 1952.

« Le monde n’a jamais vu le meilleur de Barry John »

Quelques mois plus tard, il avait guidé les Lions britanniques et irlandais à une série victorieuse lors de leur tournée en Nouvelle-Zélande. Au cours de cette tournée où le talentueux ouvreur avait disputé 17 des 26 matches, les Lions avaient remporté deux des quatre test-matches contre les All Blacks, pour un match nul et une seule défaite.

Barry John (au centre) et Gareth Edwards (droite), lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de rugby, à Cardiff, en 1999

Après une édition tronquée du Tournoi 1972, il tirait prématurément sa révérence, à seulement 27 ans, en pleine gloire. « Je me sentais de moins en moins proche du peuple. Certains autres s’en amusaient, pas moi, avait-il confié plus tard. Je n’étais plus suffisamment armé mentalement et physiquement pour continuer d’affronter le rugby de haut niveau. »

« Barry allait atteindre son zénith. Il aurait dû rester jouer plus longtemps. Le monde n’a jamais vu le meilleur de Barry John », avait regretté Mervyn Davies, son ancien coéquipier, dans le livre Les Lions de Galles.

Le décès de Barry John survient moins d’un mois après celui de JPR Williams, l’un de ses anciens complices de l’hégémonie du rugby gallois dans les années 1970, le 8 janvier à l’âge de 74 ans.

Le Monde

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici