AccueilÉconomieSamsung agrandit son écosystème de produits et se rue vers l’IA

Samsung agrandit son écosystème de produits et se rue vers l’IA

Rarement Samsung avait procédé à un lancement si massif de produits. Mercredi 10 juillet, il a présenté pas moins de sept appareils distincts à Paris, soit les nouvelles générations de smartphones pliables (Z Flip6, Z Fold6), de montres connectées (Galaxy Watch7, Galaxy Watch Ultra), d’écouteurs sans fil (Galaxy Buds3, Galaxy Buds3 Pro) et, pour la première fois, un anneau connecté. Ce « Galaxy Ring » permet à son propriétaire de contrôler son sommeil ou son rythme cardiaque et marque un effort renforcé du géant coréen dans les domaines de la santé et du bien-être.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Samsung pointé du doigt sur la réparabilité de ses smartphones

En présentant une nouvelle gamme de produit, Samsung cherche à élargir son écosystème. Au sein de sa division mobile, environ 80 % des revenus sont issus de la vente des smartphones, loin devant les autres catégories (PC, tablettes, montres connectées, etc.) Mais, pour Patrick Chomet, vice-président au sein du conglomérat, un rééquilibrage devrait intervenir dans les prochaines années.

Chargé de la stratégie et de la planification des produits, il considère que cela répond à un virage dans la technologie. « Depuis quinze ans, le smartphone a eu tendance à phagocyter toutes les fonctions : la communication, le divertissement, la productivité, mais, avec le perfectionnement des capteurs, la miniaturisation des technologies, on va vers un mouvement inverse, avec des périphériques toujours plus spécialisés, qu’il s’agisse des oreillettes, des montres connectées, des bagues connectées, et demain des lunettes connectées. »

Version améliorée de l’IA

Le marché des bagues connectées reste encore une niche. Selon le cabinet spécialisé IDC, il devrait s’en vendre cette année environ 1,6 million d’exemplaires, soit cent fois moins que de montres connectées. Mais, selon la même étude, le marché devrait connaître une croissance moyenne de près de 30 % d’ici à 2028. D’entrée de jeu, la marque a décidé de positionner son produit dans le haut de gamme, avec un prix de lancement à 449 euros.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Pour Samsung, l’heure du rebond a sonné

Les autres annonces de mercredi concernaient l’intelligence artificielle (IA) – et l’IA générative –, qui s’étend progressivement à de nouveaux produits. Les premières annonces de Samsung avaient été faites en janvier, pour une autre gamme de smartphones, avec l’arrivée, par exemple, de la traduction en temps réel, d’outils d’amélioration des images, de l’aide à la création de texte ou de nouvelles fonctions de recherche. Une version améliorée de ces technologies arrive désormais sur les téléphones pliables de la marque. Au total, ces logiciels d’IA devraient équiper plus de 200 millions de téléphones Samsung d’ici à la fin de l’année.

Il vous reste 12.75% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici