AccueilScience & TechnologieFacebook, vingt ans de domination sans partage sur les réseaux sociaux

Facebook, vingt ans de domination sans partage sur les réseaux sociaux

En 2022, Facebook devient Meta et s’est lancé dans l’aventure du métavers.
Romain TALON / stock.adobe.com

RÉCIT – Malgré des crises à répétition, la menace de la régulation et l’ascension de TikTok, le groupe de Mark Zuckerberg reste le champion mondial des applications sociales et continue d’étendre sa toile.

Le 4 février 2004, TheFacebook voit le jour sur le campus de Harvard. Mark Zuckerberg, jeune ingénieur surdoué de 19 ans, programme le site dans sa chambre d’étudiant, aidé de trois amis. Il voit TheFacebook comme « un annuaire en ligne qui connecte les individus dans les universités ». Suivront Columbia, Stanford, Yale… Vingt ans plus tard, Meta est devenu un véritable empire des réseaux sociaux qui fédère 4 milliards d’individus à travers le monde à travers ses différentes plateformes Facebook, Messenger, Instagram, Whatsapp et Threads. Il a généré plus de 116 milliards de dollars en 2022.

Facebook n’est pas le premier réseau social à voir le jour. Sixdegrees a joué les pionniers sept ans plus tôt mais n’a pas réussi à percer. Le jeune Zuckerberg s’inspire de Napster, pionnier du partage des fichiers musicaux entre pairs, et de MySpace, un des premiers réseaux sociaux. Facebook doit être un « outil où chacun peut s’exprimer en partageant ce qu’il souhaite mettre en avant », martèle-t-il. Il réussit son coup. Cinq jours après sa création, 950 étudiants l’ont adopté. Deux mois plus tard, ils sont 30 000.

Avant même d’obtenir son diplôme, l’étudiant en informatique et psychologie quitte la ville de Cambridge pour le soleil de Palo Alto. Il n’a pas d’idée claire de son modèle économique. Personne ne le prend vraiment au sérieux. Mais cela ne l’empêche pas de voir grand…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Vente Flash

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici