AccueilScience & TechnologieUn monde de tech - La réalité virtuelle au service des commémorations...

Un monde de tech – La réalité virtuelle au service des commémorations du Débarquement

Une jeune société française du numérique spécialisée dans les reconstitutions historiques en 3D propose une expérience immersive de voyage dans le temps en réalité virtuelle à l’occasion des commémorations du Débarquement. Sa dernière production permet de visiter la ville de Saint-Lô, avant, pendant, et après le 6 juin 1944.

Les technologies du numérique nous offrent depuis longtemps de revivre en détail, la « bataille suprême » engagée le 6 juin 1944 sur les côtes normandes.


C’est le cas de la jeune société française Timescope, qui, à l’occasion du 80ᵉ anniversaire du Débarquement, permet de visiter en 3D, à l’aide d’un casque de réalité virtuelle, la ville de Saint-Lô. Ce chef-lieu du département de la Manche, surnommé la « capitale des ruines » par le dramaturge irlandais Samuel Beckett, a été entièrement détruite par des bombardements alliés dans la nuit du 6 au 7 juin 1944.


Emmanuel Macron rend hommage aux victimes civiles des bombardements

 « Ces morts furent les victimes de notre combat pour la liberté », a lancé le chef de l’État au haras de Saint-Lô. La reconstitution en 3D de la ville par le studio Timescope permettait aussi de documenter notre mémoire collective à l’aide d’une capsule temporelle en réalité virtuelle.


Saint-Lô, avant la destruction de la ville par un bombardement alliés. © Timescope

Les casques de réalité virtuelle offrent aux visiteurs de pouvoir plonger en immersion profonde dans le Saint-Lô d’avant-guerre, la ville au lendemain des bombardements et l’époque de sa reconstruction, précise Adrien Sadaka, co-fondateur et président de Timescope : « Quand on évoque Saint-Lô, on pense immédiatement à la capitale des ruines, mais on oublie qu’il y avait une vie urbaine riche, avant la destruction de la ville par un bombardement des alliés. Les premières séquences de notre capsule temporelle en réalité virtuelle, a été, avec l’aide de nos partenaires du département de la Manche, de mettre en avant ce qu’était la vie locale à Saint-Lô avant les bombardements. Nous avons intégré en 3D son aspect architectural et des scènes de rues avec ses habitants. Puis, on découvre la ville détruite et ensuite sa reconstruction qui amène les visiteurs au Saint-Lô d’aujourd’hui. On a récupéré énormément de documents d’archives de tous types dont certains documents n’étaient pas encore numérisés. »

Saint-Lô détruit à 90 % par les bombardements alliés dans la nuit du 6 au 7 juin 1944
Saint-Lô détruit à 90 % par les bombardements alliés dans la nuit du 6 au 7 juin 1944 © Timescope

La réalité virtuelle au service du patrimoine historique

Et Adrien Sadaka de poursuivre : « C’est une installation qui est pour l’instant événementielle, proposée avec l’intermédiation des agents d’accueil de la Ville de Saint-Lô, qui passe par des casques immersifs pour 40 personnes en simultané. Cette expérience de réalité virtuelle et augmentée s’inscrit vraiment dans la continuité de la mission de Timescope. Chacun de nos projets consiste à mettre en valeur le patrimoine historique des territoires et des sites culturels français dans toutes leurs différentes dimensions, et tous types de lieux. »

Documenter notre mémoire collective

À chaque nouveau projet, Timescope met en place un comité scientifique constitué d’historiens professionnels, qui certifient l’exactitude de ses productions. Ces recherches documentaires couvrent l’ensemble des éléments constitutifs d’une époque : l’architecture, les commerces, l’environnement naturel, les véhicules ou encore les vêtements que portaient les habitants. La jeune entreprise a créé des capsules temporelles en réalité virtuelle pour de nombreuses villes comme Le Havre ou Arras, et à international pour Berlin, Bruges ou encore Rotterdam.



Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici