AccueilScience & TechnologieUn monde de tech - Temps d’écran des mineurs, une histoire de...

Un monde de tech – Temps d’écran des mineurs, une histoire de parentalité numérique

Emmanuel Macron a multiplié les annonces, en particulier à l’égard de la jeunesse lors de sa conférence de presse à l’Élysée du 16 janvier dernier. Le président de la République a lancé une commission de 10 experts chargés de faire des propositions concrètes pour « déterminer le bon usage des écrans » par les enfants, tant au sein du cercle familial, qu’à la maison ou encore à l’école. 

Plusieurs pays, notamment en Asie, ont mis en place des mesures contraignantes pour limiter le temps d’écran des mineurs. La Chine a pris les décisions les plus radicales pour restreindre l’accès aux jeux vidéo en ligne des jeunes gamers. Mais constatant l’inefficacité de ses mesures drastiques, les autorités ont dû renoncer cet embargo électronique. En 2011, la Corée a également instauré le même type de « couvre-feu numérique ». Mais là encore, le dispositif s’est heurté à un problème de faisabilité pour vérifier efficacement l’âge des utilisateurs. Des associations de parents en Espagne et en Irlande ont récemment décidé de priver leurs enfants de mobiles jusqu’à 13 ou 16 ans sans en démontrer l’efficacité.

Depuis quelques années, de nombreux rapports scientifiques publient des résultats préoccupants sur le temps passé derrière un écran par les jeunes enfants ? 

La plupart révèlent qu’un enfant de moins de deux ans dans le monde passe en moyenne près de 56 minutes par jour devant un écran. Un usage excessif qui serait susceptible de provoquer des troubles du comportement et de développement chez les bambins, nous précise la directrice d’Internet Sans Crainte et coordinatrice du Safer Internet Day qui aura lieu ce 6 février. Axelle Desaint qui fait partie des 10 experts de la « Commission Écrans », lancée par Emmanuel Macron, précise toutefois qu’il ne faut pas réduire les dangers d’Internet, au seul temps passé devant un écran.

Il existe déjà un grand nombre d’applications, gratuites ou payantes, mises à la disposition des parents, pour contrôler le surf des mineurs ?  

Certaines ont été développées pour limiter le temps d’écran, d’autres pour interdire l’accès aux contenus inappropriés ou pour géolocaliser un mineur en traçant son mobile. Mais aucune technique de contrôle à distance, ni aucune législation contraignante au monde, ne saurait remplacer un dialogue dans l’environnement familial, préviennent déjà les experts de la « Commission Écrans ».  

Liens et mots clefs : temps d’écran, Commission Écrans, Safer Internet Day, Internet Sans Crainte, parentalité numérique

https://www.internetsanscrainte.fr/programmes/kits-safer-internet-day 

. https://acamh.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jcpp.13887 

. https://twitter.com/BetterInternetF 

https://www.saferinternetday.org/ 



Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici