AccueilSportsCyclo-cross : Mathieu van der Poel champion du monde pour la sixième fois

Cyclo-cross : Mathieu van der Poel champion du monde pour la sixième fois

Sans Wout van Aert et Thomas Pidcock, l’issue de la course ne faisait que peu de doute. Immense favori des championnats du monde de cyclo-cross, Mathieu van der Poel s’est facilement imposé, dimanche 4 février à Tábor (République tchèque), et a validé son sixième titre dans la discipline. Sans ses deux principaux concurrents, qui ont décidé de faire l’impasse cette année pour se consacrer à leur préparation de la saison sur route, le Néerlandais a survolé la course.

Son deuxième titre de champion du monde consécutif, Van der Poel l’a acquis avec beaucoup moins de suspens qu’en 2023, lorsqu’il battait Van Aert au sprint à Hoogerheide (Pays-Bas). Cette fois, le Néerlandais a, dès le premier des six tours de course, très rapidement relégué la concurrence à plusieurs dizaines de secondes. Seul Joris Nieuwenhuis, qui a terminé à la 2ᵉ place à 37 secondes de son compatriote, a su rester à distance raisonnable.

Sur un parcours boueux et collant, loin d’être gelé comme cela pouvait être attendu, Van der Poel a également dominé le Belge Michael Vanthourenhout, qui a fini 3ᵉ, tandis que le Français Clément Venturini a terminé à une décevante 16ᵉ place, lui qui pouvait viser un podium après sa 5ᵉ place en 2022.

Grâce à ce sixième titre de champion du monde, Van der Poel s’approche de la légende du cyclo-cross, Eric De Vlaeminck, sacré sept fois entre 1966 et 1973. Le Néerlandais tentera-t-il d’égaler le Belge dès l’année prochaine ? Le doute est permis car, ces dernières semaines, le petit-fils de Raymond Poulidor s’est publiquement interrogé sur sa présence sur le circuit de cyclo-cross.

Les Français sacrés en relai mixte

« Je ne pense pas que cela m’apporte une valeur ajoutée pour le printemps. Il vaut mieux rouler cinq ou six heures en endurance qu’une heure à bloc », a ainsi déclaré Van der Poel. Quand certains cyclistes préparent la saison sur route par des stages en montagne et en Espagne, le Néerlandais privilégie depuis plusieurs années les courses de cyclo-cross pour se mettre en condition.

« Arrivera un jour où je n’en ferai plus. Il faut que cela ait un sens », avait précisé le coureur d’Alpecin-Deceuninck. A Tábor, où il avait été sacré en cyclo-cross pour la première fois en 2015, à seulement 20 ans, Van der Poel a peut-être disputé ses derniers championnats du monde avant un certain temps. Le Néerlandais prendra sa décision en fin d’année et va désormais se consacrer à la saison sur route 2024, avec en ligne de mire les Jeux olympiques mais peut-être pas le Tour de France.

Côté tricolore, ces championnats du monde de cyclo-cross ont été une réussite avec le succès des Français sur la course mixte vendredi. Membre de ce relai victorieux, Célia Gery (18 ans) a également remporté l’or sur la course juniors samedi et confirme son potentiel après son titre de championne d’Europe acquis en novembre. Sur la course élites femmes, c’est la Néerlandaise Fem van Empel, déjà vainqueure l’an dernier, qui a été sacrée championne du monde.

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici