AccueilSportsEuro 2024 : découvrez l’équipe de Turquie en une minute

Euro 2024 : découvrez l’équipe de Turquie en une minute

  • Le calendrier de la Turquie, dans le groupe F

Mardi 18 juin : Turquie-Géorgie, à Dortmund, 18 heures, sur BeIN Sports 1

Samedi 22 juin : Turquie-Portugal, à Dortmund, 18 heures, sur BeIN Sports 1.

Mercredi 26 juin : République tchèque-Turquie, à Hambourg, 21 heures, sur BeIN Sports 1.

Retrouvez le calendrier complet de la compétition et tous les résultats de l’Euro 2024 en temps réel ici.

L’Italien Vincenzo Montella, qui fêtera ses 50 ans le jour de l’entrée en lice de la Turquie dans l’Euro, a pris les rênes de l’équipe turque en septembre 2023. L’ancien buteur de la l’AS Rome est une star de l’autre côté du Bosphore, où il a entraîné avec succès le club d’Adana Demirspor.

Gardiens : Bayindir, Cakir, Günok.

Défenseurs : Akaydin, Bardakci, Çelik, Demiral, Kadioglu, Kaplan, Müldür.

Milieux : Ayhan, Çalhanoglu (cap.), Özcan, Yüksek, Yokuslu.

Attaquants : Akgün, Aktürkoglu, Güler, Kahveci, Kiliçsoy, Ömür, Tosun, Yazici, Yildirim, Yildiz, Yilmaz.

  • Le plus jeune, le plus vieux, le plus capé

L’attaquant Semih Kiliçsoy, qui joue à Besiktas, est le benjamin du groupe, à 18 ans. Le gardien Mert Günok, lui aussi au Besiktas, 35 ans, en est le doyen. Avec 85 sélections (et 18 buts), le capitaine Hakan Çalhanoglu, milieu de l’Inter Milan, est le joueur le plus capé.

  • Le palmarès de la sélection

Vierge mais un très beau moment de gloire au début des années 2000 : quart de finaliste de l’Euro 2000, la Turquie décroche ensuite la troisième place de la Coupe du monde 2002. Avant d’impressionner une nouvelle fois lors de l’Euro 2008, où elle jouera (et perdra) une demi-finale contre l’Allemagne.

  • Le parcours de qualification

Réussi ! Dans un groupe D plutôt relevé, en compagnie de la Croatie, du Pays de Galles et de l’Arménie, la Turquie n’a concédé qu’une seule défaite et pris la première place.

  • Ce qu’il faut savoir pour briller en soirée

En six participations à l’Euro, la Turquie a quasiment toujours brillé. Sauf en 1996, où elle a quitté la compétition dès la phase de groupe sans avoir inscrit le moindre but.

Réutiliser ce contenu

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici