AccueilSportsJO Paris 2024 : en 2017 déjà, Tony Estanguet épinglé pour sa...

JO Paris 2024 : en 2017 déjà, Tony Estanguet épinglé pour sa rémunération

Tony Estanguet, président du Comité d’organisation de Paris 2024.
CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Il y a sept ans, le Canard Enchaîné avait affirmé que Tony Estanguet allait percevoir 450.000 euros par an pour sa mission à la tête de Paris 2024. Le champion olympique avait démenti énergiquement.

Si la police judiciaire parisienne a ouvert récemment une enquête sur le salaire de Tony Estanguet, à la tête du comité d’organisation des JO de Paris 2024, les émoluments de l’ex-champion français avaient déjà fait l’objet d’une polémique en 2017. Le Canard Enchaîné avait affirmé à l’époque que Tony Estanguet allait toucher 450.000 euros à la tête du Comité d’Organisation.

Ces chiffres avaient été très rapidement démentis par les organisateurs. «Les montants mentionnés ne constituent en aucun cas la rémunération du président et du directeur général du futur Cojo (Comité d’organisation) Paris 2024», avait répondu le comité dans un communiqué, regrettant de ne pas avoir été contacté par l’hebdomadaire qui assurait par ailleurs que le ministre de l’Action et des Comptes publics de l’époque, Gérald Darmanin avait missionné l’Inspection générale des finances «afin d’y voir plus clair sur les risques financiers encourus par l’État».

«Les travaux sur la rémunération des dirigeants du futur Cojo Paris 2024 débutent à peine» et «feront l’objet de discussions avec les membres fondateurs de Paris 2024» comme l’État, la ville de Paris, la région Île-de-France, les comités olympique et paralympique français (CNOSF et CPSF), avait ajouté Paris 2024.

En 2017, le salaire de Tony Estanguet n’avait pas encore été décidé

Dans les colonnes du Figaro, Tony Estanguet était revenu sur les affirmations de l’hebdomadaire, assurant «n’avoir rien à se reprocher» dans le dossier de sa rémunération. «Il y a des critiques qui sont plus ou moins justifiées. Pour le coup, cela ne m’atteint pas», avait-il poursuivi en précisant : «Je m’y attendais mais je ne pensais pas que cela viendrait aussi vite»

 »
data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js »
>

«Il faut revenir à la réalité des faits, les chiffres sortis ne sont en aucun cas mon salaire, ils venaient d’une étude réalisée pour évaluer la masse salariale globale du comité d’organisation des Jeux au regard des expériences passées (Jeux de Londres, de Rio, la Coupe du monde de foot au Brésil et l’Euro 2016). La question du salaire du président de Paris 2024 n’a pas encore été discutée puisque le comité de rémunération de Paris 2024 n’a pas encore été constitué, il le sera dans les prochaines semaines. On va utiliser la même logique avec des experts qui vont faire des propositions», avait détaillé le triple champion olympique de canoë.

Le salaire de Tony Estanguet avait fait l’objet d’une déclaration du Cojo en 2018 : 270.000 euros annuels bruts jusqu’en 2020. Cette rémunération était ensuite susceptible d’évoluer dans une limite de 20%, en fonction de certains critères de performance, avait indiqué le Cojop à l’époque.


À VOIR AUSSI – La boulette du gardien Bellaarouch qui a offert un but à Mbappé lors de Strasbourg-PSG le 2 février dernier (1-2)

 »
data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/dugout/index.js »
>

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici