AccueilSportsJudo: Teddy Riner et Clarisse Agbégnénou en or au Grand Slam de...

Judo: Teddy Riner et Clarisse Agbégnénou en or au Grand Slam de Paris

Teddy Riner et Clarisse Agbégnénou sont allés chercher l’or au Grand Slam de Paris, organisé à Bercy du 2 au 4 février. Dans une sorte de répétition générale pour le judo tricolore avant Paris, beaucoup d’autres se sont imposés, particulièrement du côté des femmes. 

Publié le :

3 mn

Le double champion olympique des poids lourds Teddy Riner a remporté dimanche 4 février le Grand Slam de Paris pour la huitième fois, un record qui lance parfaitement son année à moins de six mois des Jeux olympiques. Le Français de 34 ans, qui a gagné en finale contre le Sud-Coréen Kim Min-jong, faisait son retour sur les tatamis en compétition individuelle, neuf mois après son onzième titre de champion du monde à Doha, au Qatar.

« Ça, c’est fait, a lancé Riner. Je tenais à venir, ça fait une révision ». Dans six mois, le 2 août, il pourrait ajouter, dans cette même salle, un troisième sacre olympique en individuel à un palmarès déjà hors normes. En attendant, il a rempli son contrat devant ses milliers de fans à Bercy, où il partait favori, et marque des points importants au ranking olympique en vue d’être tête de série aux JO.

La voie était dégagée pour le champion français. Ses principaux potentiels adversaires aux Jeux, comme le Japonais Tatsuru Saito ou les Russes Inal Tasoev, avec qui il a partagé la médaille d’or aux Mondiaux-2023, ou Tamerlan Bashaev, contre lequel il a perdu aux Jeux de Tokyo en 2021, n’étaient pas présents à Paris. En finale, contre le Sud-Coréen qu’il affrontait pour la première fois, le natif de Pointe-à-Pitre a connu son seul combat avec prolongation de la journée. Contre ce gaucher plus petit que lui, un profil qu’il redoute, Riner a finalement gagné après 24 secondes supplémentaires.

Agbégnénou ne « pouvait pas rester sur ça »

« Titillée » dans son orgueil aux Championnats d’Europe en novembre, la championne olympique en titre française Clarisse Agbégnénou a remporté samedi le tournoi de Paris (-63 kg) pour « taper du poing sur la table ». Sous les clameurs de l’Arena de Bercy, la sextuple championne du monde de 31 ans a battu en finale la Croate de 21 ans Katarina Kristo pour s’offrir un septième sacre à Paris.

 « Cette victoire fait du bien, elle n’a pas été facile à aller chercher, a relevé la judoka. Elle met les choses au clair dans la tête de tous, et de toutes surtout ! ». « Je ne pouvais pas rester sur ça, ce n’était pas moi », a-t-elle dit en référence à sa journée manquée aux Championnats d’Europe à Montpellier.  Agbégnénou a connu une véritable journée marathon, passant 32 minutes sur le tatami en cinq combats. En finale contre Kristo, elle est passée à deux doigts de la défaite avant de l’emporter en prolongation.

Beaucoup d’or chez les femmes

Au-delà des deux porte-drapeaux du judo français, le contingent tricolore a brillé à Bercy. Luka Mkheidze (-60 kg), sacré en novembre champion d’Europe, a confirmé vendredi en remportant pour la première fois le Grand Chelem de Paris dans l’Arena de Bercy. Il a battu en prolongation de la finale le Sud-Coréen Lee Ha-rim, sur pénalité. « C’est bien pour la confiance, j’espère la garder tout au long de la préparation », a déclaré le natif de Tbilissi, en Géorgie, médaillé de bronze aux Jeux de Tokyo en 2021.

Chez les femmes, la moisson d’or a été plus fournie. Romane Dicko l’a emporté chez les +78 kg avec une finale sous forme de revanche contre la Turque Kayra Ozdemir, qui l’avait battue au même stade de la compétition l’année dernière. Cette fois, il lui a suffi de 39 secondes pour l’emporter par immobilisation. Faiza Mokdar et Shirine Boukli ont également été titrées chez les -57 kg et -48 kg. 

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici