AccueilSportsLa tournée asiatique de Lionel Messi et de l’Inter Miami tourne au...

La tournée asiatique de Lionel Messi et de l’Inter Miami tourne au fiasco

Les limites du « football business » sont parfois atteintes. Touché aux adducteurs, Lionel Messi a affirmé, mardi 6 février à Tokyo, ne pas être certain de pouvoir disputer le match amical de l’Inter Miami contre le club japonais du Vissel Kobe, qui fait partie d’une lucrative tournée en Asie du nouveau club de la star argentine. Cette rencontre est prévue mercredi 7 février, à 11 heures (heure française), trois jours après un autre match de gala, à Hongkong, où l’absence de l’octuple Ballon d’or sur le terrain a suscité la colère des fans et du gouvernement local.

Pour préparer la saison à venir de la Major League Soccer, qui s’étend de février à décembre, l’Inter Miami, présidé par David Beckham, avait quatre matchs amicaux à son programme : deux en Arabie saoudite, contre Al-Hilal, le 29 janvier (défaite 4-3 de Miami), puis face à Al-Nassr, le 1er février (défaite 6-0), un à Hongkong, dimanche 4 février (victoire 4-1 contre Hong Kong League XI), et le dernier, mercredi, à Tokyo. Lionel Messi, attraction principale de ces rencontres, a joué contre Al-Hilal mais n’a disputé que les sept dernières minutes du match contre Al-Nassr, le club de Cristiano Ronaldo. Officiellement blessé aux ischio-jambiers, il est donc resté sur le banc de touche face au Hong Kong League XI.

Son absence sur le terrain a provoqué la colère des plus de 38 000 spectateurs, qui avaient payé un minimum de 105 euros pour voir le champion du monde de 36 ans en action, dans un match sportivement sans intérêt, mais censé développer l’audience internationale de l’Inter Miami. A l’annonce de la venue de Messi, les billets – jusqu’à 580 euros pour cette rencontre – s’étaient écoulés en moins d’une heure, selon l’organisateur. Des tickets pour assister, la veille, à l’entraînement s’étaient également vendus entre 70 euros et 92 euros.

David Beckham hué

Dans les tribunes, dimanche, des « Nous voulons Messi » puis des « Remboursez ! » se sont fait entendre jusqu’au coup de sifflet final. David Beckham, copropriétaire de l’Inter Miami, a tenté de remercier les spectateurs, mais sa voix a été couverte par les huées.

La polémique était telle que même le gouvernement hongkongais est intervenu, notamment par la voix de son secrétaire à la culture, aux sports et au tourisme. Ce dernier a menacé de retirer une partie des plus de 1,8 million d’euros de subventions publiques accordées à l’organisateur de l’événement, le média spécialisé dans le luxe et le lifestyle Tatler Asia, qui avait confirmé la participation de l’octuple Ballon d’or.

Avançant une gêne musculaire aux adducteurs, Lionel Messi a soufflé le chaud et le froid, mardi 6 février, lors d’une conférence de presse. « Aujourd’hui, dans l’après-midi, nous allons nous entraîner et je vais essayer. Mes sensations sont meilleures », a-t-il déclaré, interrogé sur sa présence contre Vissel Kobe, l’équipe championne du Japon en 2023.

En plus des recettes de la billetterie, la vente de maillots et d’équipements aux couleurs de clubs ou d’équipes nationales maximise les juteux revenus de ces tournées internationales. Selon la presse argentine, la Fédération argentine de football aurait ainsi empoché plus de 5,6 millions d’euros pour deux matchs disputés sur le continent asiatique en juin 2023, profitant d’une véritable « messimania » après la victoire de l’Albiceleste lors de la Coupe du monde 2022. Les billets s’étaient alors vendus à peu près aux mêmes prix, entre 75 euros et 624 euros.

Le Monde

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici