AccueilSportsLigue des champions féminine : le PSG rejoint les quarts de finale dans...

Ligue des champions féminine : le PSG rejoint les quarts de finale dans la douleur

Les joueuses du Paris Saint-Germain ont senti le souffle de l’élimination leur passer sur la nuque. Menées pendant 50 minutes, éliminées le temps de quatre minutes, les Parisiennes ont finalement arraché, mardi 30 janvier en soirée, leur qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions, en décrochant le match nul à Munich face au Bayern, au bout du suspense (2-2).

La frappe victorieuse de Sandy Baltimore à l’entrée de la surface, alors qu’il ne restait que deux minutes à jouer sur la pelouse du Campus du Bayern Munich a permis aux joueuses de Jocelyn Prêcheur de repasser in extremis en tête d’un groupe très serré, avec 10 points, devant l’Ajax Amsterdam, également 10 points, qui s’est imposé à domicile contre l’AS Rome (2-1). Grâce à leur avantage dans les confrontations directes contre l’Ajax, les Parisiennes assurent même la première place du groupe et un statut de tête de série dans une semaine pour le tirage au sort des quarts de finale.

Mais le chemin pour éviter une sortie prématurée a été compliqué et tortueux pour le PSG, qui n’avait besoin pour se qualifier que d’un match nul après sa victoire la semaine dernière contre l’Ajax, et qui a commencé la rencontre en laissant la possession de balle aux Munichoises lors du premier quart d’heure.

Dominées, les Parisiennes ont logiquement encaissé le premier but de la partie à la 36e minute. Sur un corner pour les Munichoises, Giulia Gwinn a lobé de la tête la gardienne Constance Picaud pour ouvrir le score (1-0). Après ce but, les joueuses d’Alexander Straus ont continué à pousser, et la frappe à 20 mètres de Harder est passée tout près du cadre de Picaud.

Un but salvateur puis une frayeur

A la mi-temps, les Parisiennes étaient toujours qualifiées, car dans l’autre rencontre, l’Ajax et la Roma étaient à égalité (1-1), les Néerlandaises répondant à l’ouverture du score des Italiennes.

Au retour des vestiaires, il a fallu attendre la 53e minute pour la première grosse occasion parisienne. Elle est venue de la capitaine Grace Geyoro, dont la tentative à l’entrée de la surface de réparation a été repoussée par la gardienne du Bayern, Maria Luisa Grohs. A vingt minutes de la fin, les Parisiennes ont commencé à presser sur le but des Munichoises, et ont profité d’une mésentente entre Tuva Hansen et sa gardienne Grohs pour égaliser par Tabitha Chawinga (1-1, 73e).

Les coéquipières de Glodis Viggosdottir ont réagi dans la foulée : sur un centre millimétré de Bühl pour Sydney Lohmann, l’attaquante du Bayern a placé un coup de tête hors de portée de Picaud pour reprendre l’avantage (2-1, 75e). Les choses empirent pour les Parisiennes quand à Amsterdam, l’Ajax reprend l’avantage sur l’AS Rome (2-1) et font glisser le PSG à la troisième place du groupe, signe d’élimination.

La délivrance est finalement venue de Sandy Baltimore à la 88e minute. Sur un corner joué sur elle à l’extérieur de la surface, elle a placé une frappe qui a transpercé la défense munichoise, et que l’Anglaise Georgia Stanway a involontairement poussée dans son propre but (2-2). Les Parisiennes se sont fait une dernière frayeur dans les derniers instants du temps additionnel, quand Jovana Damnjanovic a fait trembler les filets pour le Bayern, mais l’attaquante se trouvait en position de hors-jeu.

Newsletter

« Paris 2024 »

« Le Monde » décrypte l’actualité et les enjeux des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

S’inscrire

Pour la première fois de l’histoire de la Ligue des champions féminine en 2001-2002, il n’y aura pas de club allemand en quarts de finale, alors que l’Allemagne a été le pays le plus souvent titré, à neuf reprises.

Le Monde avec AFP

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici