AccueilSportsParis 2024 : le relais de la flamme est un succès, mais les...

Paris 2024 : le relais de la flamme est un succès, mais les Français n’adhèrent toujours pas aux Jeux olympiques

La flamme olympique s’est embarquée, vendredi 7 mai dans la soirée, pour son « relais des océans » vers les territoires ultramarins. Un flambeau est parti de Brest (Finistère) à bord d’un maxi-trimaran Ultim, à destination de la Guadeloupe et la Martinique ; un autre – en avion – file vers la Guyane, La Réunion et la Polynésie française.

Tout au long de ce mois, qui a suivi son arrivée triomphale sur le Vieux-Port de Marseille, première ville-étape en France, la flamme a suscité une grande ferveur populaire sur son passage. A Toulouse, dans la Vienne, ou encore en Gironde, le relais et les festivités, programmées autour de l’évènement, ont attiré les foules, souvent bien au-delà des prévisions. Près de 1,2 million de personnes ont assisté au parcours de la flamme, a assuré, mardi, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin.

Pourtant, les Jeux olympiques peinent toujours à susciter l’intérêt des Français. Dans un sondage mené par l’Institut français d’opinion publique (IFOP), fin mai – auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus –, 39 % se disent indifférents aux Jeux olympiques. Près d’un tiers (37 %) décrivent leur état d’esprit par un mot explicitement négatif (« inquiet » ou « en colère »). Seules 13 % s’affichent enthousiastes et 11 % satisfaits.

Ce contraste de perception entre le relais de la flamme et les Jeux olympiques ne surprend pas Patrick Mignon, sociologue du spectacle sportif : « L’organisation d’un événement local, à soi, est une occasion pour la France éloignée de la métropole parisienne d’être présente et de montrer qu’elle est en capacité d’acceuillir », observe le chercheur.

« Une adhésion modérée »

Le public adhère à cette mise en scène construite autour des porteurs et porteuses de la flamme. « Il y a énormément de personnalités populaires, issues de monde très différent – scientifique, artistique, médiatique –, et que le public apprécie », souligne Cécile Collinet, professeure en sociologie du sport à l’université Gustave-Eiffel, à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne). Lors des précédentes éditions des Jeux olympiques, le côté spectacle, ou expérience collective, a ainsi provoqué davantage d’engagement que les épreuves sportives. Pour la sociologue, le relais de la flamme est à dissocier des Jeux olympiques sportifs, qui suscitent « une adhésion modérée » de l’ensemble de la population.

L’indifférence et l’hostilité peuvent être expliquées par « un contexte actuel politiquement et économiquement tendu, dans lequel les personnes relativisent l’importance de l’événement », estime la chercheuse. « Il y a un phénomène de mécontentement généralisé, qui alimente une forme de retrait et de réserve », analyse, de son côté, Patrick Mignon.

En France, on se méfie généralement des grands événements sportifs. Lorsque le pays organise la Coupe du monde de football en 1998, l’enthousiasme peine à se faire sentir au démarrage. « C’est monté progressivement, à partir du moment où les Bleus ont passé la phase de groupes, se remémore M. Mignon. On voit ce schéma à peu près pour toutes les compétitions. »

Le moment de bascule se fait lors des premières épreuves. Avec « l’effet médaille » ou devant des prestations intéressantes, le public commence à se passionner pour les performances sportives. « On passe à la vérité du sport », décrypte le sociologue.

Un « feel good effect »

Le spectacle prend alors le pas sur le reste. Des études ont démontré qu’un « feel good effect » – un effet de contentement et de satisfaction – s’est déclenché au moment de précédentes éditions des JO. A Sydney (2000) et Londres (2012), une augmentation du bien-être des populations et du sentiment d’unité nationale a été observée.

Newsletter

« Paris 2024 »

« Le Monde » décrypte l’actualité et les enjeux des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

S’inscrire

Cependant, des franges de la population restent extérieures à la compétition. En particulier les personnes très éloignées de la pratique sportive et celles en fragilité économique, qui ne font pas des spectacles sportifs leurs priorités.

Il n’y a pas non plus de garantie que l’événement emporte l’adhésion de toutes les personnes hostiles, notamment celles qui vivent à côté des lieux d’épreuves, souvent les plus impactées et qui le voient de façon la plus négative. « Une fois que l’événement est là, il n’y a surtout plus d’espace pour les critiques », explique Mme Collinet.

La chercheuse insiste sur l’influence des médias sur l’opinion. « Pour l’instant, ce sont surtout des inquiétudes, notamment sécuritaires, qui sont très régulièrement relayées et qui peuvent être source d’angoisse. » Moins anxiogène, le relais de la flamme trouve davantage son public : « Le pouls de l’opinion est très sensible à cette mise en récit, qui varie selon les différents moments de l’événement. »

En 2020, Cécile Collinet a coréalisé une enquête sur l’opinion des Français sur les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, dont les résultats montraient que la compétition sportive suscitait un réel intérêt avec 69,1 % de personnes favorables contre 30,9 % défavorables. La sociologue estime important de reproduire son étude post-Jeux, à l’autonome 2024, tout en restant prudente sur ses hypothèses : « Ça dépendra de la manière dont se déroulera l’événement. Sans accrocs sécuritaires, avec toutes les ambitions remplies de la cérémonie d’ouverture en plein Paris et avec des victoires françaises, l’opinion sera meilleure », imagine-t-elle.

Notre sélection d’articles sur les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024

Retrouvez tous nos contenus sur les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 :

L’Etat accroît d’« une dizaine de millions d’euros » son soutien à la sécurité privée pour l’aider à recruter

Des chiens de haut niveau formés à Gramat, dans le Lot, en vue des Jeux

Dérogation, QR code : ce que contiendra le site pour pouvoir se déplacer pendant les JO de Paris

Le déploiement de la lutte antidrone pour les Jeux face aux incertitudes sur l’efficacité du système

Les périmètres de sécurité de la cérémonie d’ouverture à la loupe

Cyberattaques, arnaques et désinformation, les menaces en ligne qui pèsent sur les Jeux olympiques de Paris

 Les questions pratiques sur les déplacements à Paris, à pied, en métro, en voiture…

Faut-il craindre le pire dans les transports en Ile-de-France ?

Les transports pendant les JO 2024 à Paris : de l’euphorie des promesses au choc de la réalité

Deux chantiers pour les Jeux olympiques sont encore suivis de « très, très près »

Le village olympique de Paris 2024 prend ses quartiers en Seine-Saint-Denis

Un contre-la-montre logistique au village olympique pour le Comité d’organisation

Bernard Thibault : « Pour les Jeux 2024, notre objectif est de démontrer que les grands événements ne sont pas incompatibles avec des droits sociaux élevés

  • La préparation des athlètes

Le rêve olympique de Thierry Henry confronté à la réalité du football moderne

A la Coupe du monde d’aviron de Lucerne, la France mesure la distance qui lui reste à parcourir pour être compétitive aux Jeux

Innocentée, la fleurettiste Ysaora Thibus se lance dans une course contre la montre pour Paris 2024

Clarisse Agbégnénou échoue à remporter un septième titre aux Mondiaux de judo, à deux mois de Paris 2024

L’escrime française se rassure à deux mois des Jeux de Paris 2024

 Pour gagner des médailles à domicile, la France a recruté à l’étrange

Le « plan coachs », une mobilisation de moyens sans précédent pour faire briller la France

 Le nageur Léon Marchand, la plus grande chance de médailles de la France

  • La question de la présence des athlètes russes et biélorusses

« Aux Jeux olympiques de Paris, un état des lieux des rapports de force mondiaux »

Les jumelles Maryna et Vladyslava Aleksiiva, prodiges de la natation synchronisée, veulent « montrer le visage combatif de l’Ukraine »

En Russie, le mouvement sportif se déchire sur sa participation aux JO

« Tous les ingrédients sont réunis pour rejouer un épisode de la longue histoire des boycotts olympiques »

Thomas Bach, président du CIO : « L’agressivité du gouvernement russe grandit de jour en jour, contre le Comité, contre les Jeux, contre moi »

La Mairie de Paris veut privilégier les « quartiers populaires » pour la cérémonie d’ouverture

La billetterie populaire de l’Etat et des collectivités locales au défi de la logistique

Le gouvernement a du mal à distribuer ses billets gratuits auprès des personnes en situation de handicap

L’argent non dépensé pour les chantiers olympiques va retourner dans les poches des financeurs publics

L’Etat n’accordera pas de rallonge financière au CNOSF pour son Club France durant les Jeux

Le Comité d’organisation assure avoir bouclé plus de 90 % du budget de ses recettes

Tony Estanguet confirme qu’il y a eu des hausses de rémunérations à la direction du Comité d’organisation des Jeux

En quête d’économies, les organisateurs des Jeux sollicitent l’aide de collectivités partenaires

  • Les enquêtes judiciaires en cours

Tony Estanguet, le patron des Jeux, à son tour dans le viseur de la justice

Les « quatre mousquetaires » du comité d’organisation ciblés par le PNF

  • Le relais de la flamme olympique

Certaines communes s’irritent des exigences et des coûts liés à l’accueil du relais de la flamme

La stratégie française pour faire le plein de médailles aux Jeux paralympiques

Le gouvernement appuie sur l’accélérateur pour combler les retards d’accessibilité

  • La Seine-Saint-Denis et les Jeux

La Seine-Saint-Denis lance son Olympiade culturelle

Au lycée professionnel Arthur-Rimbaud de La Courneuve, une « option JO » contre le décrochage scolaire

Le centre aquatique olympique, une piscine XXL pour la Seine-Saint-Denis

La Courneuve entre enthousiasme et inquiétude vis-à-vis de la transformation du parc Georges-Valbon

Le Red Star Rugby de Saint-Ouen privé de stade à cause des Jeux

Une île, un maire écolo et « la chance » de bénéficier des Jeux

  • Paris à l’heure des Jeux

Après la réquisition de leurs logements, des étudiants pas encore fixés sur leur sort

A l’approche des Jeux, les associations de lutte contre la pauvreté craignent un « nettoyage social »

Inauguration enthousiaste pour l’Adidas Arena, la nouvelle salle de la porte de la Chapelle

  • Les Jeux, ce n’est pas seulement Paris et la Seine-Saint-Denis

Succès populaire pour les débuts du relais de la flamme olympique

À Marseille, les politiques se disputent la lumière olympique

Les quartiers nord de Marseille, si près, si loin des Jeux

L’arrivée de la flamme olympique pour les JO de Paris 2024 « ne pouvait pas se passer ailleurs qu’à Marseille »

A J-55, la Meuse essaye de mobiliser ses habitants avant le passage de la flamme olympique

A la Martinique et à la Guadeloupe, la fièvre olympique monte à distance

  • Les enjeux environnementaux

L’heure est venue de démontrer que la Seine sera baignable pour les Jeux

Paris 2024 est-il sur la bonne voie pour tenir son engagement de « Jeux plus responsables » ?

Le bassin d’Austerlitz, dispositif-clé pour rendre la Seine baignable, inauguré

« L’objectif de baisser de 75 % la pollution bactériologique dans la Seine sera atteint », assure la ministre des sports

Les risques d’un été caniculaire font craindre des Jeux olympiques suffocants

Diviser par deux l’empreinte carbone des repas servis aux Jeux : l’autre défi de Paris 2024

Comment les organisateurs des JO comptent faire face à une canicule cet été

  • Les enjeux sociétaux que les Jeux mettent en exergue

Des difficultés de recrutement persistantes à moins de trois mois des Jeux olympiques

L’Etat lance un guide d’accessibilité des Jeux pour les personnes en situation de handicap

Les anti-JO peinent à mobiliser

Loin du faste des JO, la réalité des cours d’EPS dans un collège de Montreuil

A l’heure du sport grande cause nationale, la situation préoccupante des piscines en France

Le sport à l’école cherche encore la bonne formule

Réutiliser ce contenu

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici