AccueilSportsReal Madrid-Atlético : Camavinga en patron, les Colchoneros souffrent mais s’arrachent... Les...

Real Madrid-Atlético : Camavinga en patron, les Colchoneros souffrent mais s’arrachent… Les tops et les flops

Eduardo Camavinga et Rodrigo De Paul.
REUTERS / ISABEL INFANTES / AFP / OSCAR DEL POZO

Longtemps dominateurs, les Merengue d’un très bon Camavinga ont été punis par la persévérance des Colchoneros de Griezmann (1-1), lors de la 23e journée de Liga ce dimanche.

TOPS

Eduardo Camavinga maître du milieu

Positionné à son vrai poste, à côté de Toni Kroos, l’international français a réalisé une grande prestation malgré le match nul concédé, à la dernière minute, par le Real Madrid face à son voisin de l’Atlético (1-1). Impressionnant dans l’abattage physique, le joueur formé à Rennes a combiné son activité avec une propreté technique dans la relance et la construction du jeu. Son travail en binôme avec Kroos a permis au Real de maîtriser l’intégralité ou presque de ce derby. Même s’il ne démérite pas lorsqu’il dépanne à gauche, Camavinga rayonne davantage dans l’entrejeu. Il l’a encore prouvé ce dimanche soir.

Brahim Diaz, sacré invité surprise

Annoncé remplaçant dans un premier temps, le petit gabarit espagnol a remplacé au pied levé Vinicius, touché physiquement avant le coup d’envoi. Une chance qu’il a su parfaitement saisir, d’abord en ouvrant le score d’un but de «renard des surfaces» en première période. Très généreux dans ses appels et vraiment inspiré, Diaz a été à l’origine de nombreuses offensives du Real, s’offrant l’ovation méritée du Bernabéu à sa sortie de la pelouse. La défense de l’Atlético, en particulier Hermoso, a grandement souffert face à lui.

L’Atlético et Griezmann n’ont jamais lâché

À l’image d’Antoine Griezmann, malheureux à la finition mais très volontaire, les Colchoneros ont longtemps plié sans jamais rompre. Suite au but refusé à Savic en début de seconde période, ils ont subi les évènements mais auront eu le mérite de rester en vie jusqu’au temps additionnel. Moment choisi par Marcos Llorente pour égaliser d’un coup de tête rageur et diablement important. Ce point du nul arraché dans les derniers instants est, sans doute, ce qui pourrait arriver de mieux à l’Atlético ce dimanche. Un résultat qui sauve le contenu global décevant des joueurs de Diego Simeone.

FLOPS

Les Merengue punis

Auteurs d’un match de très haut niveau sur le plan individuel, de Camavinga à Diaz en passant par Kroos, Bellingham ou encore Vazquez, le Real Madrid s’est donné les moyens de remporter ce choc crucial dans la course au titre. Il aura juste manqué le but du break en seconde période, raté notamment par Rodrygo. L’Atlético a finalement ramassé les miettes, profitant d’un moment de flottement dans la défense entre Nacho et Carvajal. Résultat des courses, l’équipe de Carlo Ancelotti réalise une mauvaise opération comptable, six jours avant de recevoir la surprise Gérone lors du duel au sommet en Liga.

Koke, Saul… le milieu de l’Atlético s’est noyé

En soutien du duo Griezmann-Morata, les milieux de terrain des Rojiblancos ont souffert de la comparaison avec leurs adversaires de la Casa Blanca. Pris de vitesse, en retard dans les duels et brouillons avec le ballon, Koke, Saul Niguez et Rodrigo De Paul ont vécu un cauchemar. Logiquement, Simeone a décidé de tous les remplacer avant la 70e minute, sentant que son collectif avait besoin de sang neuf. À l’arrivée, les meubles sont sauvés côté visiteur même si la bataille de l’entrejeu a largement été remportée par les Merengue, impressionnants par séquences dans la conservation du ballon.

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici