AccueilSportsTournoi des six nations : pour affronter l’Irlande, Fabien Galthié « conserve la trame essentielle »...

Tournoi des six nations : pour affronter l’Irlande, Fabien Galthié « conserve la trame essentielle » du XV de France

Ils n’ont pas foulé la pelouse ensemble depuis le soir du 15 octobre, et l’élimination sur le fil de « leur » Coupe du monde contre l’Afrique du Sud (28-29). Le sélectionneur tricolore, Fabien Galthié, a annoncé, mercredi 31 janvier, la composition du XV de France chargé de relancer la marche en avant du rugby français. Dix « mondialistes », titulaires lors du quart de finale contre les Springboks, seront alignés, vendredi 2 février, dans le premier choc du Tournoi des six nations, face à l’Irlande, qui a décroché le Grand Chelem l’an passé.

« On a conservé la trame essentielle qui fait que l’équipe performe, ce qui fait la force de l’équipe, a déclaré Fabien Galthié, en conférence de presse. On a fait des choix stratégiques pour avoir l’équipe de France la plus forte possible. » Anticipant « un grand rendez-vous dans le rapport de force », le technicien tricolore a assuré avoir sélectionné « les meilleurs joueurs français à l’instant T ».

Pour cette première sortie, à Marseille (21 heures), de la seconde partie de son mandat – il a été renouvelé en 2022 jusqu’en 2027 –, Fabien Galthié n’a pas souhaité trop se projeter, notamment sur la prochaine Coupe du monde. Si de nombreux jeunes joueurs ont été appelés pour préparer la rencontre, le XV de France qui fera face à celui du Trèfle fera la part belle à l’expérience. « Il n’y avait pas de raison de faire des rotations en raison de l’âge. Les seuls changements sont liés à l’émulation, la performance et la compétitivité », a insisté le sélectionneur.

Premier brassard pour Grégory Alldritt

La grande nouveauté de cet acte II est sans doute la titularisation de Paul Gabrillagues. S’il avait disputé le Mondial 2019, et rencontré le sélectionneur avant sa prise de fonctions, le deuxième-ligne du Stade français (30 ans) n’avait plus été appelé dans le groupe France depuis quatre ans. « Paul a une capacité à enchaîner les tâches obscures, notamment les rucks ou les plaquages », a justifié le nouvel entraîneur de l’attaque tricolore, Patrick Arlettaz.

« On a dû faire un choix entre une intensité courue et une intensité combattue. On a choisi l’intensité combattue pour commencer le match », a prolongé Galthié. Dans la même veine, le puissant centre de l’Union Bordeaux-Bègles, Yoram Moefana, a été titularisé à l’aile, en lieu et place de son coéquipier en Gironde, Louis Bielle-Biarrey, l’une des révélations de la Coupe du monde.

Sans surprise, le jeu des Bleus sera confié à la charnière bordelaise, Maxime Lucu-Matthieu Jalibert, en l’absence de Romain Ntamack, blessé, et d’Antoine Dupont, qui « a choisi une parenthèse avec le rugby à VII aux JO », comme l’a tourné Fabien Galthié. Focalisé sur les Jeux olympiques cette saison, le capitaine des Bleus cède son brassard au troisième-ligne Grégory Alldritt, double champion d’Europe avec La Rochelle.

Préféré à son compère de troisième ligne, Charles Ollivon, premier capitaine de l’ère Galthié, le Gersois d’origine écossaise « apporte son côté européen », a justifié le sélectionneur. Parfaitement bilingue, utile dans un sport où seul le capitaine a le droit de s’adresser à l’arbitre et où la majorité des arbitres sont anglo-saxons, Alldritt « porte une vision individuelle et collective, il est très performant, a de l’expérience…, a insisté Fabien Galthié. Ça fait beaucoup d’atouts et ça nous a semblé évident de bouger les lignes dans le leadership. » Face aux vainqueurs irlandais du dernier tournoi, éliminés eux aussi en quarts de finale de la Coupe du monde, le premier test de « Capitaine Greg » s’annonce corsé.

  • Le XV de France contre l’Irlande

Thomas Ramos – Damian Penaud, Jonathan Danty, Gaël Fickou, Yoram Moefana – (o) Matthieu Jalibert, (m) Maxime Lucu – Charles Ollivon, Grégory Alldritt (cap.), François Cros – Paul Willemse, Paul Gabrillagues – Uini Atonio, Peato Mauvaka, Cyril Baille

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici