AccueilSportsTour de France : d’abord lâché par Pogacar, Vingegaard s’est imposé au...

Tour de France : d’abord lâché par Pogacar, Vingegaard s’est imposé au Lioran d’une demi-roue devant le Slovène

Mercredi, le Danois a remporté la onzième étape de la Grande Boucle – au terme d’une journée sans répit – devant son grand rival.

Le peloton est passé du tout au tout. Après le roupillon de la veille, les coureurs du Tour ont assuré le spectacle sur les routes du Massif Central mercredi entre Evaux-les-Bains et Le Lioran. L’étape a débuté tambour battant – 49 km/h de moyenne en une heure de course -, les différents mouvements de course en tête du peloton se sont succédés.

La persévérance de Richard Carapaz – maillot jaune d’un jour après la troisième étape – a permis à l’échappée de se former au kilomètre 132. L’Équatorien a été accompagné par cinq coureurs dont le champion de France Paul Lapeira. Les six fuyards ont ensuite vu le retour de quatre Tricolores (Martin, Bernard, Armirail et Grégoire).

La UAE contrôle, Vingegaard surprend

Mais face au retour du peloton – sous l’impulsion de la UAE – à l’approche des 50 derniers kilomètres et l’enchaînement des plus grosses difficultés, Lazkano (Movistar) et Healy (EF Education-EasyPost) ont tenté de résister en relançant mais ces derniers se sont fait avaler dans la montée du Col de Puy Mary (5,4 km à 8% de moyenne). Après le bon travail réalisé par sa formation depuis le début de la journée – qui a usé les organismes -, Tadej Pogacar a lancé une première attaque brusque à moins d’un kilomètre du sommet.

Seul dans la descente, le Slovène a roulé à vive allure mais Vingegaard – qui était alors avec Roglic – ne s’est pas laissé abattre. Le Danois a d’abord sorti de sa roue son ancien coéquipier avant de revenir progressivement sur son grand rival pour finir par le reprendre dans les pentes du Col de Pertus. À l’arrivée, les deux hommes se sont joués la victoire au sprint. Vingegaard a été le plus rapide en coupant la ligne en tête. Une alléchante mise en bouche avant les étapes pyrénéennes du week-end.

Evenepoel limite la casse

En forme lors de la première semaine de course, Remco Evenepoel a montré des premiers signes de faiblesses. Le leader de la formation Soudal Quick-Step n’a pas puis suivre le rythme imposé par Pogacar. Le Belge de 24 ans – troisième de l’étape à 25 secondes – est parvenu à sauver sa deuxième place au classement général pour 8 secondes devant Vingegaard.

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici