AccueilInternationalUkraine : Volodymyr Zelensky jure de riposter aux attaques massives et meurtrières...

Ukraine : Volodymyr Zelensky jure de riposter aux attaques massives et meurtrières de la Russie

Au moins 36 personnes ont été tuées dans des frappes en profondeur contre plusieurs villes d’Ukraine, dont Kiev, la capitale, où un hôpital pour enfants a été ciblé.

L’Ukraine ripostera aux attaques massives russes lundi, qui ont fait au moins 36 morts et endommagé un hôpital pour enfants à Kiev, a assuré son président Volodymyr Zelensky au cours d’une visite à Varsovie où il a signé un pacte de sécurité avec la Pologne.

Alors que les chefs d’État s’apprêtent à assister mardi à un important sommet de l’OTAN aux États-Unis, le leader ukrainien à appeler les alliés de Kiev à apporter une « réponse ferme » à ces attaques meurtrières.

Quelques heures plus tôt, la Russie avait frappé plusieurs villes ukrainiennes, dont Kiev, Dnipro, Kryvyï Rig, Sloviansk et Kramatorsk. «Des immeubles d’habitation, des infrastructures et un hôpital pour enfants, l’un des plus importants pour enfants d’Europe, ont été endommagés», a écrit sur Volodymyr Zelensky. Le bilan de ces tirs en profondeur en territoire ukrainien s’élevait en milieu d’après-midi à 36 morts, soit l’un des plus élevés depuis des mois, traduisant l’usure de la défense antiaérienne ukrainienne, qui manque de systèmes occidentaux.

 »
data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js »
>

L’hôpital pour enfants Ohmatdyt frappé à Kiev

À Kiev, où deux centres médicaux ont été atteints, on comptabilisait au moins 17 morts à la mi-journée. Les services de sécurité ukrainiens ont affirmé qu’un missile de croisière russe a frappé l’hôpital pour enfants Okhmatdyt de Kiev, tuant au moins deux soignants et blessant sept personnes, dont deux enfants.

Onze personnes ont aussi été tuées dans la région de Dnipropetrovsk (centre-est), dont 10 dans la seule ville de Kryvyï Rig, et trois de plus près de la ligne de front dans l’est, à Pokrovsk, d’après les différentes autorités. Plus de 100 personnes ont été blessées.

Moscou a démenti être à l’origine de ces attaques, assurant avoir visé et touché des «installations militaires» et affirmant que les images prouvent que les dégâts ont été causés par des chutes de missiles antiaériens ukrainiens. Une thèse écartée par les services de sécurité ukrainiens qui affirment que l’hôpital d’Okhmatdyt a été touché par un missile Kh-101/X-101, une arme mise en service en 2014.

 »
data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js »
>

Condamnations internationales

Les condamnations ont été immédiates. Le chef de la diplomatie de l’Union européenne Josep Borrell a déploré que la Russie «cible sans pitié les civils ukrainiens», jugeant que «l’Ukraine a besoin d’une défense antiaérienne dès maintenant». Kiev ne dispose en effet que d’un nombre limité de systèmes de défense antiaérienne et de munitions et en réclame plus à ses alliés occidentaux.

Paris a parlé d’«actes barbares» à «ajouter à la liste des crimes de guerre dont la Russie devra rendre compte», tandis que Londres a dénoncé une «attaque épouvantable».

Ces frappes surviennent alors que, sur la ligne de front, l’armée russe grignote du terrain depuis des mois et tente de profiter des difficultés de l’armée ukrainienne à regarnir ses rangs et à obtenir davantage d’armes et de munitions des Occidentaux.

Sommet de l’Otan

Ces attaques ont aussi lieu à la veille de la réunion de l’Otan aux États-Unis, où il sera largement question du soutien fourni par cette alliance à Kiev, mais aussi des incertitudes que font peser les élections américaines à venir et l’éventuelle victoire de Donald Trump.

Ce dernier a dit à plusieurs reprises qu’il mettrait un terme à la guerre dans des délais très courts, ce qui implicitement se ferait au détriment des Ukrainiens qui résistent à l’invasion russe depuis bientôt deux ans et demi.

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici