AccueilScience & TechnologieUn monde de tech - Beekee Box, un campus numérique de poche...

Un monde de tech – Beekee Box, un campus numérique de poche pour les régions privées d’internet

Des chercheurs suisses de l’Université de Genève ont mis au point un boîtier, dénommé la Beekee Box, qui est capable de générer un réseau sans-fil. Cette plateforme d’apprentissage s’utilise sans connexion Internet et sans dépendre constamment d’un réseau électrique. Que ce soit dans des camps de réfugiés, dans des zones de guerre ou dans des zones avec peu d’accès pérenne à internet, toute personne peut alors se connecter avec un smartphone, un ordinateur ou une tablette pour accéder à des contenus pédagogiques. Cela à partir d’un réseau local.

Environ trois milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas un accès pérenne au Web. La moitié sont des enfants et des jeunes qui se retrouvent alors complètement déscolarisés. Cette fracture numérique touche davantage les femmes et les filles. Connecter toutes les écoles du monde d’ici à 2030 est l’objectif du projet « Giga » qui a été initié à Genève en Suisse.


Dans le cadre de cette opération soutenue par l’Unicef et l’Union internationale des télécoms – dépendant de l’Organisation des Nations unies -, la jeune société Beekee propose un boitier qui est capable de générer automatiquement un réseau sans fil. Ce dispositif tout-en-un, équipé d’une batterie, permet d’accéder à une plateforme d’apprentissage pendant approximativement neuf heures sans utiliser Internet ni dépendre d’un réseau électrique aléatoire.

Le cofondateur de Beekee Jacques Bøgh, lors du salon VivaTech 2024 de Paris, précisait à nos confrères Laurent David et Frédéric Dempuré du Groupe Les Échos-Le Parisien, organisateur de l’événement : « La Beekee Box est en ligne uniquement si elle est reliée par un câble à un ordinateur lui-même connecté au Web. Cela permet de mettre à jour les identifiants des apprenants, leur progression, de réactualiser les cours et éventuellement aussi les programmes informatiques qui pilotent la Box. Une fois débranchée, elle devient autonome et ne capte plus internet. »


La Beekee Box génère automatiquement un réseau sans fil

« Le dispositif intègre un ordinateur puissant, doté d’une mémoire jusqu’à deux térabits et d’une antenne wifi pour générer son réseau sans fil localement, poursuit Jacques Bøgh. Notre système intègre une batterie qui est rechargeable, par exemple, à l’aide de panneaux solaires. Ultra portatif, ce campus numérique est utilisé par de nombreuse ONG comme Médecins sans frontières, qui mène actuellement ses opérations sur des territoires difficiles d’accès du Sud-Soudan. L’appareil est très simple à utiliser, il suffit d’appuyer sur le bouton marche pour créer instantanément un campus numérique. Il permet alors à des apprenants de se connecter avec n’importe quel appareil comme des smartphones ou des tablettes qui sont omniprésents dans le monde. Nous avons fourni plus de 200 systèmes, principalement à des ONG, dans plus de 10 pays. Pour développer la future génération des Beekee Box, nous sommes en discussion avec des investisseurs qui seraient intéressés, par la belle perspective d’image de marque que porte ce projet. Ou plus simplement, par une belle perspective tout court. »


Des multinationales emploient la Beekee Box pour former leurs personnels

Conformément aux nouvelles directives de l’Union européenne (UE) sur le développement durable et le respect des droits humains dans le monde du travail, la Beekee Box est de plus en plus employée par de grands groupes industriels. Cela notamment pour former des équipes qui ne disposeraient pas de l’équipement informatique nécessaire dans des régions mal connectées, ou qui ne peuvent pas se brancher sur le wifi de leur entreprise pour des raisons de cybersécurité.

Le boitier permet ainsi de créer une bulle de connexion autonome pour présenter, par exemple, les nouvelles règles environnementales de l’UE dans le domaine de l’agriculture. D’autres industriels l’utilisent, pour décrire le fonctionnement d’une nouvelle machine en usine, ou encore les impératifs de sécurité qui s’imposent sur tous les chantiers du monde. Une formation de tous les salariés, qui s’effectue désormais à distance et sans qu’ils aient besoin de se déplacer.

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici